EUROPEAN ACADEMY SCIENCES
ARTS LETTERS
ACADEMIE EUROPEENNE
des SCIENCES, ARTS & LETTRES
 
 
Vign_Lemaire_et_Daudel

HISTORIQUE
DE L’ACADEMIE EUROPEENNE DES SCIENCES,
DES ARTS ET LETTRES 

L’idée de fonder une Académie Européenne revient au Dr Nicole Lemaire d’Agaggio en 1973. 
Envoyée à Moscou par le Président du Sénat Alain Poher pour un Forum International au Kremlin, il naît dans son esprit le projet ambitieux de créer une Académie Européenne EST – OUEST, base scientifique du futur, susceptible de rassembler les créateurs les plus éminents de l’Europe : savants mais également écrivains et artistes. Elle fit donc cette proposition à la Tribune du Kremlin. 

A son retour à Paris, elle présenta cette idée au Président Poher qui l’approuva avec beaucoup d’intérêt. Elle en deviendra l’instigatrice. Quelques temps plus tard, ayant rencontré par hasard le Professeur Raymond Daudel, Membre de l’Institut de France, ancien collaborateur d’Irène Joliot-Curie et de Frédéric Joliot, disciple de Louis de Broglie, l’idée lui vint de proposer à cette haute personnalité scientifique de réputation internationale, la présidence de cette Académie qu’elle était en train de créer avec l’appui d’autres personnalités de l’Institut de France. 
Le 5 Mai 1980, Monsieur le Ministre de l’Intérieur signait un arrêté autorisant la fondation de l’Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres. Son siège étant à Paris. 
Dès 1980, l’Académie fut très favorablement accueilli par l’UNESCO. 

Dès le départ, le Dr. Nicole Lemaire mit bénévolement à la disposition de la future Académie deux locaux qui lui appartenaient : 
-Le premier à Paris, 60 rue Monsieur Le Prince 75006, permettant d’accueillir des personnalités de passage dans la Capitale (Siège International et Officiel de l’Académie) 
-Le deuxième à Antibes, Résidence « le Monte Carlo », 3 Boulevard Albert 1er , 06600 (France) (siège annexe pour le Secrétariat général de l’Académie qui gère l’adminstration de l’Académie) Ces deux locaux sont toujours en activités trente année plus tard. 

La collaboration entre le Dr Nicole Lemaire d’Agaggio et le Professeur Raymond Daudel s’avéra particulièrement fructueuse. Ce dernier devenu le premier Président de l’Académie, devait le rester jusqu’à sa disparition, en 2006. 
Selon l’idée du Dr Lemaire, l’Académie Européenne réussit à établir un pont entre les organes de haut niveau que constituent les Académies Nationales des Sciences, des Arts et des Lettres, et favorisa des rencontres entre des créateurs et des penseurs qui n’avaient pas souvent l’occasion de travailler ensemble, séparés les uns des autres par le rideau de fer. 

L’Académie fut donc avant tout européenne afin de préparer une autre Europe. 
Après la réunification des "Europe de l’Ouest et de l’Est", l’Académie Européenne s’orienta vers une dimension plus mondiale, puisqu’elle comporte des délégations des autres continents : Afrique, Amérique, Asie, Océanie. 

Elle vise en effet, à aider l’Europe à mieux comprendre ce que doit être son rôle dans le monde et doit, par conséquent, tenir compte de l’avis des peuples non européens. 

 

Durant cette période, des activités diverses en plein développement, réunirent des experts appartenant à diverses disciplines internationales et des actions importantes furent réalisées sous forme de conférences, de forums, de rencontres diverses. Ces réunions quasi-annuelles furent presque toujours organisées en partenariat avec l’UNESCO, mais ne doublent pas les activités des Sociétés Nationales ou Internationales qu’elles soient Gouvernementales ou non Gouvernementales. 

l’Académie Européenne joue un rôle complémentaire à celui de l’UNESCO. Elle entretient des relations d’association et de consultation mutuelle avec l’UNESCO, mais a également des relations privilégiées avec de nombreuse autres Organisations Internationales, Gouvernementales ou non Gouvernementales, parmi lesquelles on peut citer : le Conseil de l’Europe, l’Académie des Sciences du Tiers Monde, l’AUPELF, l’Association Des Universités Africaines, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Association Descartes, l’Institut International d’étude des Droits de l’Homme à Triste, l’Institut Trace Elément UNESCO de Lyon … 

Fondation de l’Académie Européenne : (la plus ancienne des Académies Européennes) 
Organisation non Gouvernementale Européenne interdisciplinaire, reliée à l’UNESCO, l’Académie créée à Paris en 1980.

Elle a pour vocation : 
- de former un réseau scientifique au sens le plus large entre les nations européennes, mais aussi en corrélation avec diverses Académies Internationales; 
- d’organiser des forums réguliers dans diverses villes d’Europe, consacrés à la discussion d’actualité et de thèmes les plus divers, dépendants des spécialités les plus variées (voir paragraphe « Disciplines »), avec le soutien de l’UNESCO; 
- d’en diffuser les actes, en publiant dans la mesure du possible les exposés et les conclusions; 
- de contribuer à la paix dans le monde grâce à son exemple et à la qualité morale et intellectuelle de ses Membres. 


                                                                   Professeur Georges SERRATRICE 
                                                                           Vice Président de l'AESAL

Protection juridique
 
musique_ambiance_1
 
Partenariats
AESAL & UNESCO
Depuis 1980 à ce jour, l'AESAL a collaboré avec l'UNESCO et les différents Directeurs Généraux ci-dessous qui se
sont succédés :
- Amadou-Mahtar M'Bow, homme politique sénégalais, plusieurs fois Ministre dans son pays et Directeur Général de l'UNESCO pendant 13 ans. Elu à deux reprises, il fut Directeur Général de l'UNESCO de 1974 à 1987

- Federico Mayor Zaragoza, Scientifique, Homme de Lettres, ancien Ministre espagnol et un haut-fonctionnaire International, il fut Directeur Général de l'UNESCO de 1987 à 1999.

- Koïchiro Matsuura,diplomate japonais, ancien Ambassadeur du Japon à Paris en 1994. Le 15 novembre 1999, il devient Directeur Général de l'UNESCO. Réélu en 2005 pour 4 ans, il quitte ses fonctions le 15 novembre 2009.

- Irina Gueorguieva Bokova,éminente femme politique bulgare. Elle est élue Directrice Générale de l'UNESCO en 2009, lors de la 35e session de la Conférence Générale.
Personnalités - UNESCO
Les 30 ans de l'Académie
LOGOS AESAL
 
Ce Site est dédié
au Professeur
Raymond DAUDEL,
Premier Président
de l'AESAL

(1980 à 2008)

Créer un site avec WebSelf
AESAL - MM©Janvier 2011